mai 16

Il y a quelques temps de cela, Claire m’avait déjà pointé sur le site de processing et j’avais déjà été assez séduit par les possibilités. Mais j’y suis revenu grâce au site de Bret Victor, un ancien d’Apple complètement épatant. En y retournant je suis tombé sur cette réalisation pour le New York Times qui est absolument incroyable. Les recoupements de données et la pertinence de la visualisation m’on vraiment sidéré. Je pense que ça vaut vraiment le coup de jeter un oeil sur cette vidéo.

avr 11


Le concept de réalité augmentée n’est pas nouveau et ses racines proviennent en grande partie des auteurs de science-fiction et notamment de Philip K . Dick qui a initié, avec son livre ‘les androïdes rêvent-ils de moutons électriques » (adapté au cinéma en 1982 sous le nom Blade Runner), la vague Cyberpunk. Les piliers du Cyberpunk  sont en effet l’idée d’un futur noir et incertain engendré par une société tellement tournée vers l’électronique que la limite entre réalité et virtuel devient floue. Le site Cyberpunkreview.com décrit même une des caractéristiques du genre comme traitant d’un accès à l’information qui est continu et en constante propagation. Rappelez-vous par exemple en 1984 lorsque le T800 est à la recherche de Sarah Connor dans Terminator : la caméra subjective, au travers des yeux du cyborg, permet de voir des données compilées en surimpression de l’image. D’autres exemples sont tout aussi mémorables comme par exemple RoboCop, i Robot ou encore Matrix.

Aujourd’hui nombre des concepts imaginés par les auteurs de science-fiction sont devenus réalité grâce à la démultiplication de l’information électronique. Les sources de données étant toujours plus nombreuses, il est possible de faire des recoupements d’information très utiles, inimaginables il y a encore quelques années et qui font même parfois peur. Derniers champions en date sur le sujet : Microsoft et Google.

Le 13 février, Blaise Aguera y Arcas, architecte de Bing Maps chez Microsoft a présenté les possibilités de StreetSide lors du TEDTalk. Microsoft a en effet lancé depuis décembre 2009 une version bêta de la solution de cartographie de Microsoft, concurrente de Google Maps. On aurait pu croire que Google avait déjà tout inventé sur le sujet mais la présentation a démontré que Microsoft avait su reprendre une longueur d’avance en combinant plusieurs technologies : Photosynth, Seadragon et bien sûr le moteur de recherche Bing.

Bing Maps s’appuie avant tout sur Seadragon, une technologie qui permet un zoom continu et fluide sur une image. L’image de plus fort détail se surimpose avec un calage parfait à l’image de moindre détail au fur et à mesure du zoom, permettant de zoomer presque à l’infini. C’est cette technique qu’utilise Bing Maps pour zoomer de plus en plus sur le planisphère. Passé un certain zoom, Bing Maps permet de voir les images satellites et même le relief 3D des bâtiments.

Mais Microsoft est allé un cran plus loin en tirant parti de PhotoSynth, un puissant logiciel de ‘stitching’ qui permet d’assembler des photos prises de façon complètement disparate d’un même sujet. Microsoft a ainsi utilisé des prises de vues de quelques dizaines de villes aux Etats-Unis pour constituer un équivalent de Google StreetView (c’est-à-dire une vue immersive dans un endroit) à ceci près que les images présentées tiennent compte de la 3D offrant ainsi une vue panoramique non pas depuis un seul point de vue comme chez Google mais depuis n’importe quel point, permettant de ‘voler’ dans le paysage. En étant capable de faire l’agencement d’images de façon automatique, Photosynth permet aux sources d’être assemblées rendant dès lors possible d’assembler non seulement des prises de vues faites par Microsoft lui-même mais aussi d’autres sources publiques comme Flickr, Picasa etc… D’un coup la base d’information et les possibilités s’enrichissent considérablement en permettant de surimposer à la vue actuelle du paysage des photos parfaitement calées  pour redécouvrir le paysage à un autre moment de la journée ou de l’année ou même quelques dizaines d’années auparavant.

Avec cela, nous sommes déjà bien avancés mais Blaise Aguera a présenté quelque chose sans précédent : l’intégration d’une vidéo live directement sur la carte, le flux vidéo étant recalculé pour tenir compte de la 3D et de la rotation de la vidéo puis « collé » sur l’image statique en temps réel. Nous sommes bien cette fois aux confluents de la réalité et de la donnée informatique. Enfin, Blaise Aguera termine en montrant que StreetSide possède également un cousin dénommé skyview qui permet de s’envoler dans le ciel comme les enfants dans E.T. pour découvrir la cartographie des astres en réalité augmentée.

Mais d’autres applications sont également utilisables avec Bing Maps et permettent des recoupements d’informations intéressants comme par exemple avec Twitter Maps qui permet de voir sur la carte ou directement dans StreetSide les derniers tweets, permettant de voir ce que pensent les gens directement dans leur contexte. Il est même possible de voir l’état du trafic pour voir ainsi si les gens ‘tweetent’ dans les bouchons et si oui à quoi ils pensent. Au fur à mesure que de nouvelles sources d’informations créeront de nouvelles applications dans Bing, il sera possible de faire des recoupements toujours plus pointus et obtenir des données parfois inattendues voire indiscrètes à n’en pas douter. A quand d’ailleurs une application Facebook ?

Mais Google n’est pas en reste sur ce thème avec son Google Goggles qui permet de faire une reconnaissance de caractères et de formes sur une image pour lancer une recherche sur le web et ainsi donner des informations sur l’objet que l’utilisateur a photographié : pour un livre Google permet de comparer les prix, pour un tableau d’artiste de connaître le peintre et l’histoire du tableau, pour un paysage de connaître les éléments importants, pour une rue commerçante les bons restaurants…

Le service est très impressionnant mais Google le gardera-t-il pour lui ou en fera-t-il profiter les autres ? De fait, pourrons-nous recouper la puissance des deux outils (bing maps et Google Goggles) afin de recouper toujours plus d’informations ? Il n’est pas sûr qu’il faille l’espérer car si on voit l’intérêt immédiat on peut aussi facilement en imaginer les dérives.

avr 05

Bonjour à tous !

longue période de silence ces derniers temps. Eh oui j’ai du déméler pas mal de problèmes personnels et professionnels. Je vous en dirais plus durant ces prochains jours mais pour ceux qui suivent ce blog, sachez qu’il va y avoir de nouveau un peu d’activité. Je dois notamment poster les quelques derniers articles publiés récemment dans Programmez et j’aimerais prendre le temps de faire un petit (ou long) article sur Spring Integration que j’ai eu l’opportunité d’utiliser ces derniers mois. Très intéressant !

A noter deux choses : je ne travaille plus désormais chez Pragma Consult et de ce fait j’ai changé de coordonnées téléphoniques ! Donc ne m’appelez plus sur mon ancien GSM !

Pour ceux qui veulent récupérer mes nouvelles coordonnées, envoyez un mail et si vous n’avez pas mon mail, vous pouvez me laisser un commentaire sur ce post.

nov 16

icone-512Toujours plus loin.

C’est le maître mot que nous avons en permanence en tête quand nous réfléchissons à comment apporter tous les jours un plus sur le marché du Luxembourg. Car il est déjà bien chargé, ce marché, au niveau sociétés de services en informatique. Dès lors comment nous démarquer, comment montrer notre expertise tout en restant rentables. Depuis toujours, Pragma Consult a cherché à construire une image de marque de leader à la pointe. En 2008, Pragma Consult avait marqué le coup en montrant au Luxembourg que les applications mobiles et notamment iPhone n’étaient pas seulement attendu aux Etats-Unis ou même à nos pays voisins mais bel et bien aussi au Luxembourg. HotCity Walker s’est téléchargé plus de 80.000 fois maintenant et montre d’une part la pertinence de Pragma Consult au niveau du marché mobile mais aussi au niveau de la thématique de l’application et des fonctionnalités rendues à l’utilisateur.

Aujourd’hui nous franchissons un nouveau pas en allant chercher un marché complètement inexploité par les sociétés de service (et c’est sûr que ce n’est pas forcément ce qu’on pourrait attendre d’une SSII classique) et qui plus est sur le Luxembourg : Pragma Consult vient de publier sa première application de jeu sur iPad dénommée Mana HD.

Comment cela est-il venu ?

Lors de la sortie de l’iPad la première chose à laquelle j’ai pensé est “waow, il y a tout à fait le moyen de le poser au centre d’une table et de jouer à plusieurs dessus”. L’idée a fait son chemin et j’ai pris contact avec pas mal de grandes société d’édition de jeux, françaises et étrangères. Beaucoup étaient dubitatives. Nous avons finalement contacté une petite maison d’édition lorraine qui a prêté une oreille attentive et qui nous a immédiatement fourni tous ses jeux pour que nous les essayions et voir ce qui valait le coup. Timothée, l’éditeur de Jactalea nous a encouragé à regarder de près Mana, un jeu abstrait en cuir. Nous l’avons essayé et trouvé le principe plutôt sympa. Tout de suite nous avons eu beaucoup d’idées et nous avons décidé de nous lancer. Jactalea étant une petite maison d’édition, elle n’avait pas les moyens de financer un tel développement. Nous avons donc décidé de produire nous même cette application. Et voilà, c’était parti…

Aujourd’hui le résultat est je pense probant mais je vous laisse juger par vous-même avec les screenshots et le teaser video ci-dessous. Pour donner une idée de ce qu’est cette application voici la description que nous avons publiée sur l’AppStore

MANA, le célèbre jeu abstrait de Claude Leroy, également concepteur de Gygès, prend vie sur iPad.
2 damyos (seigneurs japonais), assistés chacun de 5 ronins (samouraïs mercenaires), s’affrontent sur 36 cases calligraphiées. Le dessin de chaque case conditionne la longueur des déplacements. Vous devez capturer le damyo adverse, en arrivant sur la même case que lui.
Attention cependant : le “Mana”, esprit malin, prétend manipuler vos pièces; pour gagner, il vous faudra vous soustraire à son emprise !
Magiquement simple et néanmoins machiavélique !
Durée d’une partie : environ 15 minutes.
En plus de son principe de jeu simple à appréhender et pourtant efficace, la version iPad vous apporte :
• un graphisme revu et une ambiance sonore qui vous plongent dans l’univers japonais médiéval
• un mode joueur seul pour continuer de vous entraîner et écraser vos adversaires
• un mode minuté pour les parties à 2 joueurs : le premier joueur ayant épuisé son capital temps a perdu ! Idéal pour faire des parties ‘blitz’ endiablées…
MANA HD sur iPad est une production et un développement Pragma Consult. Sa version jeu de plateau est éditée par Jactalea.
MANA est un jeu de Claude Leroy.
© Copyright Pragma Consult & Jactalea, 2010
Mana,société,jeu de plateau,stratégie,abstrait,japon,samouraï,ronin,damyo,jactalea,pragma

MANA, le célèbre jeu abstrait de Claude Leroy, également concepteur de Gygès, prend vie sur iPad.

2 damyos (seigneurs japonais), assistés chacun de 5 ronins (samouraïs mercenaires), s’affrontent sur 36 cases calligraphiées. Le dessin de chaque case conditionne la longueur des déplacements. Vous devez capturer le damyo adverse, en arrivant sur la même case que lui.

Attention cependant : le “Mana”, esprit malin, prétend manipuler vos pièces; pour gagner, il vous faudra vous soustraire à son emprise !

Magiquement simple et néanmoins machiavélique !

Durée d’une partie : environ 15 minutes.

En plus de son principe de jeu simple à appréhender et pourtant efficace, la version iPad vous apporte :

  • un graphisme revu et une ambiance sonore qui vous plongent dans l’univers japonais médiéval
  • un mode joueur seul pour continuer de vous entraîner et écraser vos adversaires
  • un mode minuté pour les parties à 2 joueurs : le premier joueur ayant épuisé son capital temps a perdu ! Idéal pour faire des parties ‘blitz’ endiablées…

MANA HD sur iPad est une production et un développement Pragma Consult. Sa version jeu de plateau est éditée par Jactalea.

MANA est un jeu de Claude Leroy.

Nous prévoyons de faire de petites améliorations sur l’application et notamment de faire une version compatible iPhone, du jeu en ligne et un nouveau niveau d’IA.

Nous espérons que l’application remportera un bon succès mais cela semble déjà bien parti et les retours sont vraiment excellents. Je vous laisse en juger :

http://de.trictrac.net/news-mana-auf-dem-ipad.php

http://www.trictrac.net/index.php3?id=jeux&rub=actualite&inf=detail&ref=9484&com=ok

http://www.jedisjeux.net/mana-enfin-disponible-sur-ipad-n-1705.html

http://www.spielbox.de/php/aktuell.php4?anz_id=2487

Image de prévisualisation YouTube

Pour ceux qui ont un iPad, je vous invite à acheter l’application (2,39 €) sur l’appStore : http://itunes.apple.com/lu/app/mana-hd/id400871340?mt=8

oct 05

Dans un post précédent je parlais de LowTide. Gizmodo en détaille un peu plus sur les fonctionnalités aujourd’hui. En deux mots : LowTide est une application iOS qui présente l’interface AppleTV. Sur les autres matériels mobiles apple c’est le SpringBoard qui tourne pour lancer les applications. Pour le nouvel AppleTV c’est LowTide qui gère l’interface utilisateur ‘racine’ avec une interface un peu à la manière de FrontRow.

Mais ce que dévoile Gizmodo est encore plus intéressant : a priori LowTide arriverait sur iPad permettant ainsi à l’iPad et par la suite les iPhone et iPod de pouvoir streamer un film ou de la musique directement depuis un serveur iTunes comme le fait l’AppleTV. Tiens on dirait bien ce qu’apporte déjà ZumoCast…

Mais alors les deux vont entrer en compétition ? En fait ZumoCast va plus loin que la solution Apple puisqu’il est utilisable en dehors du réseau de la maison.

oct 05

zumocast-ipad-iconHonnêtement, j’avais du mal à saisir le concept puis l’intérêt de ce qu’on appelle maintenant le media cloud. Mais ZumoCast met toutceci en lumière.

ZumoCast permet de profiter de vos fichiers, votre musique et vos vidéos sur votre matériel mobile où que vous soyez, et pas seulement chez vous. Imaginez que vous ayez un serveur de médias à la maison, vous partez en déplacement ou même tout simplement au travail et réalisez soudain que vous voudriez bien voir une vidéo ou reconsulter un fichier. Vous allumez votre iPad et visualisez le fichier. C’est tout. L’application iPhone/iPad est épatante de simplicité et de convivialité.

Mais il y a aussi un petit détail très intriguant : lorsque vous jouez une video vous avez la possibilité d’exporter le son via … AirPlay ? N’est ce pas une fonctionnalité plus ou moins réservée ? En tous cas, pouvoir voir votre vidéo sur votre iPad en profitant de la puissance de votre installation son à la maison et ce de façon immédiate sans ré-encoder puis transférer la video de votre ordinateur sur votre iPad à l’aide d’iTunes… c’est révolutionnaire :)

oct 05

galaxytabGizmodo a pointé aujourd’hui sur une vidéo très intéressante : une pub pour le Samsung Galaxy Tab qui révèle pas mal d’usages. Deux constats évidents à première vue :

  • Samsung/android a/ont complètement copié pas mal de trouvailles d’ergonomie faites par Apple sur le matériel tactile comme la pagination par swipe, la split view, … mais aussi AirPlay (qui bien sûr ne s’appelle pas AirPlay) avec l’export de la vidéo sur la télévision.
  • on trouve des fonctionnalités qui manquent cruellement à l’iPad aujourd’hui : la camera frontale pour la video conference et l’appareil photo

De quoi donner à ce matériel une chance de concurrencer sérieusement l’iPad.

Je suis tout de même mort de rire que Samsung, dans son grand délire de copier énormément jusqu’aux pub Apple (cf les pubs pour Samsung Wave et Bada) sont même allé jusqu’à reprendre un détail pourtant ridicule dans la pub iPad : dans les premières pubs françaises on pouvait voir une jeune femme partir négligemment en scooter en tenant tranquillement l’iPad sous le bras. Ici avec le Galaxy Tab on peut le mettre tout simplement dans sa poche arrière de pantalon et pourquoi pas s’assoir dessus :D

En tous cas, c’est bien de voir que nous ne serons pas non plus forcés de développer uniquement en Objective C pour faire de chouettes applications sur tablettes !

Image de prévisualisation YouTube

update : et j’ai oublié le support SD !

oct 01

apple-tv-2-specsOn pourrait clairement voir la dernière keynote de Jobs il y a exactement un mois de cela et se dire juste “OK ce sont les dernières news” et ne pas aller chercher plus loin. Honnêtement en la regardant je me suis juste focalisé sur AirPlay puisque j’attendais d’avoir des nouvelles concernant une potentielle mise à jour de Remote qui supporterait l’iPad et rendrait caduque yTrack. Mais beaucoup de choses semblent en réalité se préparer en coulisses concernant la mise à jour de l’AppleTV qui ne serait potentiellement pas anodine.
D’abord il est intéressant de regarder le démontage de la bête par iFixIt et de s’apercevoir que :

  • elle embarque un processeur A4 et de façon générale le design électronique est réutilisé de l’iPad et de l’iPod
  • mais ce qui est le plus intéressant sont les 8 Go de mémoire NAND embarqués dans la bête et qui certes pourraient être utilisés pour stocker un buffer video pour le streaming mais aussi et surtout pourraient être utilisés par autre chose…

Ceci est confirmé par un article de Gizmodo hier qui m’est un peu le feu aux poudres (encore une fois) et qui mentionne que l’AppleTV fait bel et bien tourner un iOS et que la set top box d’Apple pourrait bien être utilisée pour faire tourner des applications. A première vue, cela pourrait sembler inutile mais la démonstration de Jobs concernant AirPlay et la possibilité d’envoyer un flux vidéo vers la télé n’est certainement qu’un début et il y aurait très fort à parier que l’on verrait très bientôt la possibilité d’avoir des applications en deux parties l’une étant sur un iPad, iPhone ou iPod et l’autre étant sur AppleTV permettant d’utiliser le matériel mobile comme télécommande ou manette de jeu ou clavier ou souris…. Les possibilités sont très grandes.

Apparemment de grandes chaînes comme ABC seraient déjà en train de plancher sur le sujet et on verrait apparaître probablement du contenu télévisé ‘enhancé’ avec interaction multimédia comme on peut déjà en avoir un petit (ridicule) aperçu avec le blu-ray.

Pour aller encore plus loin Gozmodo révèle aussi deux choses importantes :

  • d’une part le jailbreak de l’appleTV est d’ores et déjà possible ce qui offrirait un univers de possibilités supplémentaire (même si non officiel)
  • la possible mise à disposition de LowTide qui permettrait à tout matériel Apple (ou autre d’imagine) comme l’iPod, l’iPad, l’AppleTV et autre d’interagir les uns avec les autres.

Apple est donc en train de poser des jalons importants sur ce marché déjà investigué par Google et Samsung. Tout ça semble très prometteur.

Merci à Daniel Ockeloen pour avoir pointé tout cela avant même que la news de Gizmodo ne soit publiée.

sept 16

bada

Il y a quelques mois, Samsung a lancé un concours de développement d’applications pour sa toute nouvelle plateforme mobile. L’idée est de promouvoir auprès des développeurs leur environnement de développement  afin de les inciter à réaliser des applications et ainsi propulser le maximum d’applications comme l’a fait Apple en son temps. Pragma Consult avait déjà répondu présent à l’appel d’Apple et nous avons une nouvelle fois tenté de relever le défi en soumettant l’application Doogies. Nous ne savons pas exactement combien d’applications ont été soumises exactement mais nous savons qu’il y en a plus de 300. Seules 300 applications pouvaient en effet gagner au minimum un  téléphone Samsung Wave mais parmi ces 300 seuls 90 sont invités à poursuivre leurs efforts.

DoogiesJ’ai le grand plaisir d’annoncer que Pragma Consult fait partie des 90 nominés grâce à Doogies. Si j’ai eu l’idée originale, les personnes qui ont implémenté cela sont Yvan, Alexis et Jérémie qui ont fait un beau boulot terminant parfois tard le soir. Par ailleurs, l’application ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui sans le formidable coup de main de l’atelier graphique H2A à Luxembourg. Merci à Baptiste Hugon d’avoir cru au projet et félicitations à Julie et

H2A

Carole pour le super boulot qu’elles ont fait.

Pour donner une petite idée de ce ce que cette application fait, voici la headline :

Doogies is a social game imagined and developed exclusively for the Samsung Bada Platform by Pragma Consult and designed by H2A. It combines geolocation, social networking and a com- mercial ad platform in an innovative and attractive way.

The goal of the game is to search and help Doogies, small creatures that live in another dimension. Each Doogie is unique: its look, its habits and even its health.

Nous allons maintenant recevoir un téléphone Samsung Wave et vérifier que cela tourne bien sur le matériel. Nous vous invitons dans l’intervalle à tous et toutes voter pour nous. Même si ce n’est pas retenu comme critère ça fera parler de nous ;)

DoogiesVote

juil 21

Impossible de faire l’impasse. Les démos de ce qui est réalisable en HTML5 s’accumulent et force est de constater que c’est bluffant. Je crois que les web developers ont encore de beaux jours devant eux alors que les développeurs Flex enragent de ne pas voir Adobe se préoccuper de leurs nombreuses demandes de corrections et d’améliorations. Adobe joue très mal en ce moment en placant au mauvais endroits ses priorités. Bref, ce n’est pas l’objet de l’article :)
J’invite tout de même les plus audacieux à aller voir les liens ci-dessous s’ils ne les ont pas déjà épluchés et archi-épluchés

http://www.apple.com/html5/
http://www.html5rocks.com/
http://www.sencha.com/products/touch